Si Je Reste de Gayle Forman – Tome 01

Tome 01 : Si je reste

Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie.
Et puis. Et puis vient l’accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses stupéfiantes: d’abord, elle entend tout ce qu’on dit autour de son lit d’hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C’est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans.

Mon Avis : Cela fait pratiquement deux ans que j’ai lu ce livre, ainsi que sa suite, mais je ne l’ai jamais critiqué car j’ai tout simplement oublié. Je l’ai relu dernièrement comme j’ai prévu d’aller voir son adaptation au cinéma très bientôt. J’en profite ainsi pour faire enfin ma critique sur ce livre. Comme on dit faut mieux tard que jamais. À l’époque, j’avais décidé d’acheter ce livre car la quatrième de couverture était intriguante et j’avoue que je raffole des histoire dramatique comme celle-ci où l’amour est au premier plan, je ne dois pas être nette comme fille.

****L’histoire se passe dans un délai très court soit pratiquement deux jours. Ce roman est en fait un huit clos, mise à part les flash-backs qui servent à nourrir, développer l’histoire. Le personnage principal est Mia, une jeune fille qui est heureuse. Elle a une famille aimante, une meilleure amie qui ferait n’importe quoi pour elle et un copain plus amoureux que jamais. Elle a une vie banale mais heureuse. Sa passion est la musique et plus précisément le violoncelle. Dès le début du roman, on sent bien que la musique va avoir un rôle important dans le récit. On peut considérer dans le livre que la musique est pratiquement un personnage à part entière.

****La vie de Mia va être complètement chamboulée un matin lorsqu’elle et sa famille vont avoir un accident de voiture qui va être mortel pour sa famille. En ce qui la concerne, elle va découvrir qu’elle peut voir ce qu’il se passe autour d’elle, se voir également et ainsi constater la gravité dans laquelle se trouve son propre corps. Déjà quand on arrive à cette scène-là, on ne peut que se demander comment elle va bien pouvoir faire pour continuer à «vivre». On sent bien qu’au début, elle n’a pas vraiment totalement conscience de ce qui lui arrive ainsi qu’à ses proches. Au fur et à mesure de l’histoire, elle se sent complètement dépassée et elle ne sait pas si elle doit rejoindre sa famille ou rester avec ceux qui lui reste. Ce personnage est un personnage banal qui a une vie tout aussi banal ce qui fait qu’on peut très facilement ce reconnaître en elle et s’identifier à elle. Ainsi, nous pouvons aisément comprendre sa douleur mais aussi son incertitude au niveau du choix que lui laisse son dilemme, à savoir partir ou rester.

****Son indétermination à rester ou partir est aussi lié à son petit ami, Adam. Ce dernier est membre d’un groupe et leur passion commune de la musique est l’élément qui les a rapproché avec Mia. Ils ont un amour sincère l’un envers l’autre et dans les scènes où ils sont ensemble, lors des flash-back, on ressent parfaitement bien le fait qu’ils s’aiment beaucoup malgré les petits problèmes qu’ils puissent rencontrer. Ce personnage m’a touché notamment dans le fait qui fait tout ce qu’il peut pour voir Mia. Sa douleur m’a ému ainsi que leur histoire. Cependant, je m’attendais à être davantage touché par ce livre. Il n’y a que le personnage d’Adam qui m’a vraiment ébranlé. Je ne dis pas que l’histoire n’est pas triste, loin de moi cette idée, mais je m’attendais à être encore plus remué que cela. Cependant, cela ne change pas le fait que j’ai beaucoup apprécié ma lecture.

****Ce roman est une très bonne lecture où il ne faut pas s’attendre à de l’action car ce n’est pas l’idée du livre, et cela n’aurait pas sa place dans un roman comme celui-ci. Le présent de Mia est accompagné du passé de cette dernière grâce à des flash-backs placés de manière intelligente dans l’histoire. Ces flash-backs permettent de connaître le passé des personnages et de faire aussi tout simplement connaissance avec eux. Je m’attendais à ce que le livre soit encore plus éprouvant même s’il est un peu quand même. Cependant je pensais être encore plus émue mais je pense que c’est parce que le drame arrive dès le début de l’histoire, donc je n’ai pas eu le temps de bien m’attacher aux personnages. Même si j’ai trouvé l’histoire touchante et remplie d’émotion. Cela ne change pas le fait que ce livre est un très bon roman que je ne peux recommander même si j’ai préféré le second tome qui se passe plusieurs années plus tard et qui est du point de vue d’Adam. J’avais été davantage émue par ce second tome quand je l’avais vu, il y a de ça quelques temps maintenant, parce que la douleur d’Adam m’avait touché même si l’histoire du premier tome est beaucoup plus tragique.

Vidéo officielle américaine :

Publicités

Nos Etoiles Contraires de John Green

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature.
Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

Mon Avis : Je me demande si c’est vraiment nécessaire que je présente ce livre !? Je vais l’annoncer de suite, et sans grande surprise je pense, j’ai adoré ce bouquin et c’est dure de ne pas faire autrement, en tout cas à mon sens. Je dois préciser que j’avais acheté ce livre quelques temps seulement après sa sortie. Pendant tout ce temps, il est resté dans ma PAL et ce pour une raison plus ou moins bonne. Juste après l’avoir acheté, j’ai lu une critique et la personne qui l’a écrite à carrément révéler la fin du livre. Elle m’a donc enlevé une partie du plaisir que j’avais à lire ce livre. Étant donné que je connaissais le dénouement, voire l’histoire en entière, je n’ai pas arrêté de reculer pour le lire. Puis étant donné que le film devait bientôt sortir, je me suis décidée à le lire, ou plutôt à le dévorer.

****Hazel ou Hazel Grace, est une jeune fille de dix-sept ans atteinte d’un cancer, et qui sait que son cancer lui sera fatale. Cependant, ce n’est pas pour cela qu’elle se laisse abattre, mise à part au début du livre, même si quelques fois elle a des coups mous mais qui n’en aurai pas à sa place ? Elle essaye de vivre au mieux comme tout le monde, en continuant ses études à la fac. Elle est courageuse, ça on ne peut absolument pas lui enlever et elle est dévouée. Son principale soucis, ce qui l’a fait le plus peur ce n’est pas de mourir, ça elle s’en est fait une raison, mais c’est de blesser les gens de son entourage lorsqu’elle disparaîtra. Pour cela, elle fait ce qu’elle peut pour ne pas que les gens s’attache à elle. Comme elle le dis si bien, et je pense que c’est une réplique qui a marqué la plupart des lecteurs, c’est une grenade qui peut exploser à tout moment et blesser les gens qui sont autour d’elle lorsqu’elle explosera. Cette réplique, je pense qu’elle restera longtemps dans mon esprit car c’est une métaphore rien de plus réaliste malheureusement.

****Elle m’a émue dans le fait qu’elle prend son cancer pas comme une fatalité, mais davantage comme une chose avec laquelle elle sait qu’elle est obligée de vivre, elle s’y accommode. On peut clairement dire et cela sans en rajouter que sa vie va changer quand elle va rencontrer Augustus. Ce dernier est l’incarnation de la joie de vivre. Comment ne pas tomber sous son charme ? En rémission après un cancer dont la conséquence a été l’amputation d’une de ses jambes, Augustus a décidé de ne plus vraiment se prendre la tête pour des broutilles et de prendre la vie comme elle vient, ce qui est plutôt une assez jolie philosophie de vie. En commençant ce livre, je ne m’attendais pas du tout à rigoler autant. Cela je le dois à ce personnage. Dans certaines scènes, à certains moments, je ne m’attendais pas du tout à ce qu’il me sort telle ou telle réplique, c’est tellement spontanée. C’est ce qui va d’ailleurs, en partie, le rapprocher d’Hazel.

****La jeune fille ne voulant pas qu’on s’attache trop à elle, de peur de faire trop de mal lorsqu’elle ne sera plus, essaye de l’éloigner et lui dis clairement qu’elle ne peut pas, et non qu’elle ne veut pas et cela veut tout dire, se rapprocher encore plus de lui et cela pour son bien. Mais rien n’est aussi facile et les circonstances vont faire qu’elle va peu à peu céder tout en ayant conscience qu’elle va lui faire du mal. On ne peut qu’être touché par ces deux personnages qui ont une vie loin d’être facile et commune. Ils ont une grande force en eux et ils savent très bien qu’ils ne pourront pas vieillir ensemble. Nous les lecteurs avons encore plus conscience de cela et on ne peut qu’être bouleversé parce que dans les scènes où ils sont ensemble, ils ont tout d’un couple d’adolescent normal.

****Bien sûr dans ce livre, j’ai versé des larmes, et davantage que ce que je pensais avant de le commencer. Mais ce qui m’a le plus retournée dans ce livre ce ne sont pas les deux personnages principaux, mais la détresse des parents notamment ceux d’Hazel. Ces derniers m’ont émue aux larmes. Ils ont pleinement conscience qu’un jour ils enterreront leur fille même s’ils ont du mal à l’admettre, en même temps c’est tout à fait normal d’avoir du mal à l’accepter. Les réactions de son père sont poignantes et tristement réaliste. Quand à sa mère, je l’admire et je me demande comment une mère peut avoir autant de force et de courage. Tous les personnages secondaires de ce livre ont, comme les parents de l’héroïne, des réactions et des actes réalistes. Ils sont tous importants et nécessaire dans l’évolution d’Hazel et Augustus.

****Durant ma lecture, j’ai autant rigolé que versé des larmes. Ce qui est dure avec ce genre de roman, c’est de mettre des mots sur ce que l’on ressent lors de notre lecture. Le récit nous fait partager tellement d’émotions qui sont souvent à l’opposé les unes des autres. Il met en scènes des personnages plus que réaliste qui nous touche en plein coeur. D’un chapitre à l’autre, l’ambiance n’est pas la même et on peut passer très vite du rire au larme, voire l’inverse. Ce roman est une belle leçon de vie.

Vidéo officielle américaine :

Beautiful Disaster de Jamie McGuire – Tome 01

Tome 01 :

Travis Maddox est sexy, bâti comme un dieu et couvert de tatouages. Il participe à des combats clandestins la nuit, et drague tout ce qui bouge le reste du temps. Exactement le genre de mec qu’Abby doit éviter si elle veut reprendre sa vie en main. Mais Travis insiste et lui propose un pari. Si elle gagne, il renonce au sexe pendant un mois. Si elle perd, elle s’installe chez lui pour la même durée. Ce que Travis ignore, c’est qu’il a affaire à bien plus joueur que lui. Une fois toutes les cartes abattues, seront-ils vraiment prêts à suivre les règles établies ?

Mon Avis : J’avais tellement hâte de lire ce roman, étant donné toutes les excellentes critiques que j’avais pu lire des lecteurs qui l’avait lu en version originale, que je me suis dépêchée d’aller l’acheter le jour de sa sortie. Et en le finissant, j’avais compris pourquoi beaucoup de lecteurs avaient été autant enthousiaste avec ce livre. Tout comme eux, j’ai dévoré ce livre et je l’ai bien évidemment adoré. On peut couper le livre en deux partie, une première où les deux personnages s’apprivoisent, se tournent autour, une deuxième où on apprend davantage sur le passé d’un des personnages et où ils affrontent les problèmes comme ils peuvent ensemble.

****En commençant le livre, on fait la rencontre d’Abby qui est à première vue une personne tout à fait normal et banal. Bien évidemment, il ne faut jamais ce fier aux apparences et dans la deuxième partie du livre, on en découvre davantage sur elle et sur son passé et personnellement, j’ai été très surprise par ce qu’on apprend. Cette héroïne est une jeune femme a qui on peut facilement d’identifier car on peut se voir à travers elle, elle agit comme toute jeune femme de son âge, elle est posée et essaye de ne pas trop faire parler d’elle. Elle y arrive très bien jusqu’au jour où elle tape dans l’oeil de Travis.

****Disons le clairement, ce dernier peut faire craquer n’importe quelle lectrice que cela soit physiquement car il est décrit comme étant un très beau garçon, mais aussi mentalement car il a son côté touchant. Tout comme la plupart des lectrice, j’ai complètement succombé à ce personnage. Ce qu’on peut relever chez lui c’est qu’il est persistant et aime avoir ce qu’il veut. En effet, même si Abby le rejette, lui il insiste et il fait bien d’insister d’ailleurs car tous les deux sont touchant ensemble et se complètent. J’ai adoré cette partie car j’ai complètement craqué pour ces deux personnages notamment Abby qui essaye de faire ce qu’elle pense être bien pour elle même si ce n’est pas forcément le cas; puis Travis qui met tout en oeuvre pour avoir ce qu’il souhaite.

****La deuxième partie m’a tout autant séduite. Elle est plus rythmée de part les nombreuses péripéties qui arrivent aux personnage et également avec les révélations sur les personnages qui sont plus ou moins étonnantes. On ne voit pas les pages se tourner tellement on est pris par les actions qui s’y passe mais également par les nombreuses émotions qu’on ressent. Ce couple est authentique et surtout il nous fait vibrer. On a envie de suivre leurs aventures et de savoir comment ils vont surmonter telle ou telle épreuve.

****J’ai beaucoup aimé ce roman qui nous fait passer par différentes émotions et qui fait suivre deux personnages qui sont écrit d’une telle façon qu’on a l’impression qu’on les connaît parfaitement. C’est écrit de telle manière qu’on a envie de savoir ce qu’il va leur arriver et comment ils vont traverser les embûches qu’ils vont croiser sur leur chemin. C’est une excellente romance où on a pas du tout envie d’arriver à la fin et de quitter ce couple à qui on s’est tellement attaché.

****Ce roman nous a permis également de découvrir des milieux qui ne sont pas souvent mis en avant dans les livres, ou en tout cas pas de manière aussi authentique. Heureusement la fin de ce roman ne signe pas les adieux d’Abby et Travis, ou en tout cas pas complètement car d’autres tomes sont prévues et ils seront centrés sur les frères de Travis. Le moins que je puisse dire c’est que je suis impatiente de lire ces romans et d’en apprendre davantage sur cette famille tout en revoyant le couple de ce premier tome.

The Edge of Never de J. A. Redmerski – Tome 01

Tome 01 : Loin de tout

Camryn n’a jamais voulu se contenter d’une petite vie tranquille. À vingt ans, alors qu’elle croit que son avenir est sur des rails, elle perd son petit ami dans un accident de voiture.
Tout s’écroule. Cédant à un élan irrésistible, la jeune fille décide de tout plaquer pour aller voir ailleurs – et s’y perdre, avec un peu de chance.
C’est alors que son chemin croise celui d’Andrew, vingt-cinq ans, qui n’a pas été épargné par la vie lui non plus. Ces deux paumés font route ensemble et retrouvent ce qu’ils cherchaient sans le savoir : l’espoir. Camryn se sent vivre plus intensément depuis qu’elle a rencontré ce compagnon de route audacieux, drôle et incroyablement séduisant. Ce road trip improvisé marque le début d’une nouvelle existence exaltante. Mais l’insaisissable Andrew cache un secret qui pourrait faire de ce voyage le dernier.

Mon Avis : J’ai acheté ce livre sur un coup de tête car je voulais lire un roman de New Adult que je n’avais pas encore en livre ou en ebook, je suis tombée sur ce livre même si à la base, la quatrième de couverture ne me tentait pas plus que cela. En fait, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. C’était principalement l’idée du road trip qui me refroidissait un peu. Mais je me suis finalement dis pourquoi pas car pour le moment, aucun roman de New Adult ne m’avait déçue. J’ai donc commencé ce roman un peu en reculons et avec de l’appréhension.

****Ce roman met en scène Camryn qui a perdu son petit ami il y a peu de temps. Sur un coup de tête, elle décide de partir et de prendre un billet de bus sans savoir où elle part. Elle décide de suivre son instinct et de voir au jour le jour où la route l’amène. Dès les premières pages, j’ai trouvé ce personnage très courageux car il faut en avoir pour décider de tout plaquer et de partir sans savoir vraiment où est notre point d’arrivée. Elle décide tout simplement de vivre sa vie sans trop poser de questions et d’agir en conséquence. Elle est bien déterminée à ne pas revenir en arrière et de poursuivre cet objectif. Au cours de son trajet dans le bus, elle fait la rencontre, un peu par hasard et sans trop vraiment le vouloir, d’Andrew.

****Tout comme Camryn, Andrew ne possède pas une vie idyllique, et on l’apprend au fil de l’histoire. Il possède une certaine peur en lui mais il ne le montre pas, il se voile facilement la face et sa rencontre avec Camryn va peu à peu lui faire réaliser certaine chose. Je me suis plus attachée à Andrew qu’à Camryn, je ne pourrais pas trop vous dire pourquoi, sûrement à cause de ce qu’il vit. Ils apprennent à se connaître, avec de la réticence de la part de Camryn, et ils décident finalement, au fur et à mesure des circonstances, de partir sur les routes, de ne pas regarder en arrière. Je ne vous cache pas que j’ai trouvé le début un peu long à se mettre place, j’ai donc mis un certains temps à rentrer dans l’histoire. Cependant une fois que j’étais bien dans le récit, j’ai été captivée par les décisions que prennent les protagonistes.

****Dans ce petit laps de temps que dure leur road trip, on les observe grandir en ensemble et s’attacher l’un à l’autre. Ce roman marque l’évolution que peut subir des personnes après des épreuves plus ou moins marquantes et difficiles. Dans le dernier tiers du livre, j’ai eu des frissons et j’appréhendais autant que les personnages. J’étais scotchée au roman, je vivais l’instant avec les personnages. Ce roman nous fait réfléchir sur certains points. Surtout il aborde tout type de sujets et de façon très subtil, cela sans trop en faire et sans plomber l’ambiance. Ce premier tome m’a fais prendre conscience que rien n’est acquis et que des concours de circonstances ont la possibilité de changer ta vie. Ce roman m’a tout simplement fait croire aux rencontres imprévues qui peuvent tout changer.

****Un roman dont j’ai mis un certain temps pour apprécier ma lecture mais qui, au fil des pages, m’a fait prendre consciences de certaines choses. Les deux protagonistes sont touchant du fait des drames qu’ils ont connus ou qu’ils connaissent, mais également du fait qu’ils croient qu’ils vont parfaitement bien et qu’ils ont tourné la page sur certaines choses qu’ils ont vécu alors qu’ils les ont juste enfoui au plus profond d’eux-mêmes. Le dernier tiers est prenant, addictif, on ne sait pas trop comment cela va se terminer car on se dit que dans ce genre de roman, tout peut arriver. Un très beau roman qui traite de différents sujets qui sont bien abordés et qui met en en avant des messages qui reste dans la tête. La fin du livre fait une fin en elle-même mais je suis quand même curieuse de lire le second tome de cette saga.

Minuit de Lara Adrian – Tome 11

Pour lire ma critique sur les tomes 01 à 03 : ici
Pour lire ma critique sur les tomes 04 à 06 : ici
Pour lire ma critique sur les tomes 07 à 10 : ici

Tome 11 : Le fil de l’aube

 

Mira est une puissante guerrière au service de l’Ordre qui maintient la paix précaire existant entre vampires et humains. Elle ne jure que par sa mission jusqu’au jour où celle-ci ramène dans sa vie Kellan Archer. Un combattant ex-membre de la Lignée qui a disparu mystérieusement après une nuit de passion torride, des années auparavant. À présent ennemis, les deux ex-amants sont obligés de choisir entre leur devoir et le désir qui les consume depuis toujours.

Mon Avis : Ce onzième tome est le premier tome de la deuxième partie de la saga. Cette seconde partie mettra en scène la nouvelle génération de guerriers. Je sens que je vais adorer ces nouveaux tomes. Le moins que l’on puisse dire à propos de ce tome c’est que je n’ai jamais été aussi pressée de lire un nouveau tome de cette saga. J’étais plus qu’impatiente de connaître les conséquences de la dernière scène du précédent tome mais aussi, et surtout, de voir Mira et Kellan ensemble ainsi que de savoir ce qu’ils s’étaient pour eux durant les années qui se sont écoulés entre le dixième tome et celui-ci.

****Vingt ans se sont écoulés depuis le précédent tomes et beaucoup de chose ont changé dans leur monde et notamment une guerre a vu le jour, une guerre qui est toujours aussi présente et qui fait toujours autant de victimes. C’est dans ce contexte, où les guerriers essayent de calmer le jeux entre les différentes parties de la guerre, que l’on retrouve Mira. Cette dernière est devenue une combattante redoutable même si elle n’a pas les mêmes compétences que les guerriers de l’ordre. Elle n’a donc plus rien à voir avec la jeune Mira que l’on avait connu et adoré par sa joie de vivre. Joie de vivre qui a disparu après la perte de l’homme qu’elle aimait depuis sa jeunesse soit Kellan. Dès le début du roman, on ressent qu’elle essaye de donner une image d’une femme qui a tourné la page, qui ne ressent plus autant de détresse d’avoir perdu son copain. Cependant, on sent très vite que cela n’est qu’une façade et qu’elle n’a jamais réussi à oublier et à arrêter d’y penser. Désormais sa seule raison de se lever le matin est d’abattre le plus possible de rebelle, c’est à dire des personnes qui lui ont ôté sa plus grande joie.

****J’avoue qu’au début, son changement de comportement entre la toute jeune Mira que l’on avait laissé dans le précédent tome et cette Mira m’a désarçonné car l’évolution du personnage était vraiment grande et rapide, soit d’un tome à l’autre, mais au bout de quelques pages, je me suis rapidement faite à cette nouvelle Mira qui ne peut que nous toucher avec son histoire. Au cours d’une mission qui ne se passe pas comme prévue, elle se retrouve face à l’être qu’elle croyait avoir perdue pour toujours. Lorsqu’elle découvre que Kellan est en vie, plusieurs sentiments la traverse tel que la joie, l’incompréhension ou encore la colère. Quand elle apprend ce qu’il fait pendant tous ce temps, la déception, la colère est encore plus vif. Elle n’arrive pas à comprendre et nous non plus. On se demande comment cela a pu arriver, pourquoi il fait telle ou telle action. Au début, c’est une grande incompréhension mais au fil des chapitres, on arrive peu à peu à comprendre ses raisons.

****Contrairement à Mira qui avait beaucoup changé durant toutes ces années, je n’ai pas trouvé que Kellan avait autant changé. On retrouve toujours en lui le jeune garçon réservé, déterminé dont on avait fait connaissance. Il est autant chamboulé que Mira quand il la revoie et c’est à ce moment-là que l’on comprend qu’il a autant souffert que Mira durant ces années d’absence. Contrairement aux autres tomes, les deux principaux personnages se connaissent très bien ainsi que le milieu dans lequel ils évoluent ce qui change vraiment le ton du livre. Dès qu’ils se revoient, on sent qu’ils s’aiment autant que le premier jour voire plus. Au fil des années, leur relation a évolué et les sentiments qu’ils ont l’un envers l’autre sont très fort et sincères. J’adore ces deux personnages donc j’ai dévoré les scènes où ils étaient mis en scènes. Leur histoire m’a chamboulé plus d’une fois. J’étais vraiment entrée dans l’histoire, je n’arrivais plus à en sortir. Pour le moment, c’est la relation qui m’a fait ressentir le plus d’émotion. Je n’ai pas versé de larmes mais à quelques scènes, même si je savais que cela ne pouvais que bien finir pour eux quoi qu’on ne sait jamais vraiment, j’étais aussi bouleversée qu’eux.

****En parallèle à leur histoire, ce tome nous permet de connaître de nouveaux personnages. Mais je dois avouer que je ne me suis pas trop attarder sur eux car les personnages qui m’intéressaient le plus sont les enfants des guerriers dont pour quelques uns, on les avait brièvement déjà rencontré. J’étais impatiente de savoir ce qu’ils étaient devenus et de connaître les enfants que l’on avait pas déjà vu dans les précédents tomes. Et je ne suis pas du tout déçue. J’ai adoré les passages où ils étaient présents et niveau caractère, il y en a pour tous les goûts. J’ai hâte de lire leurs aventures et ainsi de les connaître davantage.

****Ce nouveau tome met en avant une nouvelle intrigue qui est encore plus intéressante que la précédente. Cette intrigue, je ne dis pas sur quoi elle porte pour le moment car cela gâcherait une partie du livre. En tout cas, cette intrigue portera sur un point qui a déjà été un peu mis en avant dans un précédent tome. Je suis curieuse d’en savoir davantage à ce sujet car cela donnerait une réponse à certaines questions.

****Ce tome est un excellent tome, c’est un des meilleur de la saga voire mon préféré. Je savais que j’allais aimer ce tome car ils portaient sur deux personnages que j’affectionnais depuis qu’on les avait rencontré mais je ne pensais pas aimer à ce point ce livre. Il nous fait passer par de nombreuses émotions et nous fait découvrir un ordre différent où la nouvelle génération est prêt à prendre la suite de leur parent. La nouvelle intrigue promet pleines de révélations étonnantes et de péripéties pour nos nouveaux guerriers.

Vidéo officielle américaine :