Oméga de J.A. Curtol – Tome 01

Tome 01 : Marquée

Julien est né humain mais plusieurs siècles ont passé et il est toujours là. Immortel et créature de la nuit tourmenté par un passé et une histoire dont il ne voulait pas, il est pervers et sanguinaire.
Klarye est une jeune humaine comme les autres ou presque. Elle était une grande biologiste quand le destin a décidé d’abattre le malheur sur elle. Depuis elle fuit toutes relations sociales et craint la nuit.
Elle est l’innocence, il est le danger…
La rencontre de ses deux êtres les bouleversera. Pourquoi n’arrive-t-il pas à la tuer comme il l’avait prévu? Pourquoi lui fait-elle confiance d’instinct alors qu’elle n’est plus capable de se fier à un homme ?

Mon Avis : Avant de commencer cette chronique, je tiens à remercier la maison d’édition Sharon Kena de m’avoir envoyé ce roman. Avant qu’on me le donne, je ne connaissais pas du tout ce roman. Je ne savais donc pas si ce roman faisait parti d’une saga ou si c’était un roman unique. Je me suis donc rendue sur le site de la maison d’édition car j’aime bien savoir ce genre de chose avant de commencer un roman, histoire de savoir à quoi m’attendre. J’ai donc pu constater que ce roman était un premier tome car un second tome est prévu et avec les mêmes personnages principaux. Une fois ce détail réglé, je me suis donc hâtée à la lecture du roman.

****Ce roman comporte de bons éléments mais d’autres m’ont déçue. L’histoire débutait bien avec une scène qui se passait dans la Grèce antique. Époque que j’apprécie particulièrement car j’aime tout ce qui touche à la mythologie. Étant donné que je n’avais pas lu le résumé, je ne savais pas très bien de quoi le livre parlait et dès le début, on peut découvrir que le roman parle de vampire. Cela fait un moment que je ne lis plus vraiment d’histoire sur les vampires (sauf sagas exceptionnelles que j’adore) car cela a commencé à me lasser. Mais bon, je me suis dis que cela ne voulait rien dire et que je pouvais adorer le livre même s’il était sur les vampires.

****Comme je l’ai dis auparavant, ce livre m’a déçue et ce n’est pas parce que c’est sur les vampires. L’héroïne, Klarye est une jeune femme qui emménage dans une nouvelle ville pour reprendre ses études. On ne sait pas grand chose d’elle mise à part qu’elle a perdu ses parents dans une terrible agression dont elle même a été victime. On n’en sait pas vraiment plus sur elle mais le peu que l’on sait nous permet quand même de comprendre pourquoi elle réagit de telle ou telle façon dans certaines circonstances. Cependant, cela n’a pas suffit à ce que je m’attache à elle. Je ne la comprenais pas tout le temps et j’ai vite ressentis le fait qu’elle ne savait pas du tout ce qu’elle voulait et cela a tendance à me lasser.

****L’autre héros de l’histoire est Julien qui est un vampire. Lorsqu’il croise Klarye, il veut dans un premier temps la tuer avant de se rendre compte qu’elle compte pour lui. Tout comme Klarye, je ne suis pas arrivée à m’attacher à Julien. J’arrive encore moins à le comprendre que Klarye. Leur histoire va trop vite. Tout un coup, ils finissent ensemble alors qu’on se demande comment ils ont fait. Tout en sachant que dès le début du roman, l’héroïne ne va pas vraiment être en couple et aime encore moins qu’on la touche à cause de ce qu’elle a vécu et en sachant aussi que juste avant qu’ils couchent ensemble pour la première fois, elle a subi une chose qui ne donne pas vraiment envie de faire ces choses là. Le problème de ce roman c’est que l’histoire dans son ensemble n’est pas assez développée, il est trop rapide, ce qui fait que les personnages manquent de profondeur.

****Quant à l’action, on ne ne peut pas nier qu’il y en un peu à la fin de l’histoire avec un des méchants de l’histoire mais tout va trop vite. Ceci se reflète bien dans le fait qu’il n’y a pas qu’un seul méchant dans l’histoire et quand il y en a un qui disparaît bien trop vite, ce qui ne correspond pas vraiment aux caractères du personnage qui est présenté en plus comme un vampire puissant, il est vite remplaçait par un autre. Ces petits détails font que je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire. J’avais l’impression que l’écriture du roman a été bâclée alors que l’histoire avait un bon potentiel.

Jessica McClain de Amanda Carlson – Tome 01

Tome 01 : Sang nouveau

« Je me réveillai entre quatre murs blancs avec l’odeur du désinfectant, du latex et du café dans les narines. On aurait dit une chambre d’hôpital typique, sauf que celle-ci accueillait exclusivement des loups-garous. Personne ne partageait cet espace avec moi, ce qui me facilitait les choses. Un loup nouveau-né, c’est le chaos assuré. J’étais devenue la seule louve à part entière de toute la planète. Ma nouvelle identité allait ébranler le statu quo du monde surnaturel. »
Il n’est pas toujours facile d’être jeune et femme quand on est la seule représentante du sexe féminin dans une meute de loups-garous. Et la situation semble devenir vraiment très compliquée pour Jessica, 26 ans, lorsqu’elle apprend qu’elle représente pour les siens le mal absolu et que son existence a pour but l’anéantissement de sa race. Pour sauver sa vie, elle va devoir fuir…

Mon Avis : Pour avoir lu ce livre, il faut que je remercie une amie qui m’en a parlais et qui m’a dis de le lire alors que moi-même, je n’en avais pas entendu parler. Cette amie m’a dis de le lire car elle sait que j’essaye de lire le plus de roman possible où les loups-garous et leurs dérivés sont mis en scène et elle était convaincue que j’allais aimer. Ainsi, après avoir lu la quatrième de couverture juste par acquis de conscience, je l’ai acheté et je ne le regrette absolument pas.

****Cette nouvelle série suit les aventure de Jessica, une jeune femme ordinaire. Enfin pas si ordinaire que cela car elle est née entourée de loups-garous et seule elle n’en est pas un, jusqu’aux jours où elle se réveille de douleur en pleine nuit car sa transformation à commencer. Cependant, elle est un cas unique car il n’existe pas sur terre une femme loup-garou. On peut donc aisément deviner que sa vie va connaître un tournant. Le livre commence lorsqu’elle se réveille de douleur ce qui est un choix subtile de la part de l’auteure car cela nous permet de nous mettre de suite dans le bain. Ainsi dès le début du roman, on ne s’ennuie pas une seule minute.

****Dès les premières pages, j’étais entrée dans l’histoire et je n’en suis ressortie qu’à la fin. Tout comme l’héroïne on se demande ce qui lui arrive et qu’elles vont en être les conséquences pour elle surtout qu’une prophétie la concernant la met plus en danger que jamais. Jessica est courageuse mais ce n’est pas pour cela qu’elle ne cache pas sa peur à cause de sa nouvelle situation. Elle est également combative et déterminée ce qui sont deux caractéristiques qui ne peuvent que l’aider. Ce que j’ai particulièrement aimé chez elle c »est sa famille et ses proches. Ces derniers sont soudés même s’ils savent qu’ils ont pas mal à perdre et c’est le genre de chose que j’aime retrouver dans des romans.

****En parallèle de tout cela, elle va faire, dans le cadre de son travail, la rencontre de Rourke. Je ne préfère pas en dire plus sur ce dernier car sinon, il n’y aurait plus aucun plaisir à lire le livre. Leur rencontre est loin de bien se passer et leur relation va suivre le même chemin car ils vont même un moment à se faire confiance et à s’entendre, ce qui est compréhensif quand on sait qui il est et quelle est sa fonction, son métier. Néanmoins, je me suis attachée à ses deux personnages ce qui fait que j’ai dévoré ce premier tome. Mais il n’y a pas que cela qui a fait que j’ai tant aimé ce roman, il y a aussi le fait qu’il n’y a pas vraiment de temps morts dans le livre. Lors de la lecture, on se demande ce qu’il va se passer, comment ils vont s’en sortir …

****Ce premier tome est une véritable surprise que je ne peux vous recommander si vous chercher une lecture plaisante et prenante. On ne voit pas le temps passer et on apprend à découvrir les personnages et à les apprécier. L’histoire en elle-même est bien écrite et très plaisante à lire. La fin de ce tome ne peut que donner envie de lire le second tome. J’en voulais vraiment à l’auteure d’avoir fait une fin comme celle-ci mais c’est aussi le genre de fin que j’aime particulièrement. J’espère donc que le deuxième tome sortira bientôt.

Rebecca Kean de Cassandra O’Donnell – Tome 04

Pour lire ma critique sur le tome 01 : ici
Pour lire ma critique sur le tome 02 : ici
Pour lire ma critique sur le tome 03 : ici

Tome 04 : Ancestral

« Histoire de bien commencer la saison, le Mortefilis a décidé d’envahir la Nouvelle Angleterre. Ça tombe bien, avec la disparition de Raphael, repousser une armée de redoutables vampires est tout ce dont j’avais besoin… Malgré mon inquiétude et une situation plus que critique, je me dois d’organiser la défense de notre territoire. Et croyez-moi, il va falloir la jouer serré ! »

Mon Avis : La lecture d’un tome de cette saga est toujours un vrai bonheur et reste toujours bien en mémoire après l’avoir fini depuis quelque temps. J’en suis la preuve car je l’ai lu le jour de sa sortie et je ne fais que sa critique maintenant (honte à moi, oui je sais). C’est toujours un véritable plaisir de retrouver Rebecca et tous les personnages qui l’entoure car chaque personnage, même secondaire, joue un rôle bien précis. Ce quatrième tome m’a fais changer d’avis sur certains personnes mais a aussi renforcé mon idée sur d’autres, notamment ce que je n’aime pas trop depuis le début de la saga. Vous allez vite comprendre de qui je vais parler.

****Ce quatrième tome débute au moment où le précédent tome se termine. Dès le début de ce tome, on entre dans le vif du sujet. Les personnages se préparent à livrer une bataille et on sent une certaine tension se mettre en place au fil des pages qui se tournent. C’est assez rare de lire un livre qui commence de suite par une scène de bataille mais cela n’est pas dérangeant car comme cela le livre ne comporte pas de temps mort. C’est donc dès le début qu’on retrouve tous nos personnages préférée, en tout cas les miens. Ce que j’ai adoré dans ces première scènes, c’est qu’on sent bien que Rebecca s’est créée une famille avec certains personnages et que ces derniers feraient tout pour la protéger. En disant cela, je pense notamment à Gordon, l’alpha des loup-garous. En parlant de ce dernier, son petit-fils William, qui est également le futur alpha de la meute, est trop peu présent à mon goût dans le livre. J’aimerais tellement lire davantage de scène où il est présent. Surtout des scènes qu’il partagerai avec la fille de Rebecca, Leonora.

****J’affectionne particulièrement le personnage de Leonora et quelle bonne idée de l’auteure d’avoir fait de l’héroïne une maman d’une presque adolescente. Cela donne vraiment une tout autre tournure à l’histoire et au personnage principal surtout que la fille est pratiquement la copie conforme de sa mère. Elle est têtue, obstinée, fière, courageuse et malgré les grandes capacités qu’elle possède grâce à la spécificité de son espèce, elle garde néanmoins sa naïveté d’enfant. Puis je ne peux qu’aimer et savoir la suite de son «histoire» avec William. Puis j’aime vraiment la relation qu’elle entretien avec Bruce. J’adore ce dernier et j’aurai apprécié lire beaucoup plus de scène avec lui dans ce tome. J’espère qu’il y en aura plein dans le prochain tome.

****Au début, j’ai écris que ce quatrième tome m’avais fait changer d’avis sur certains personnages. En écrivant cela, je pensais surtout à Aligarth, le chef de clan des métamorphes. C’est un personnage qu’on avait très peu vu dans les précédents tomes et le peu qu’on avait lu sur lui, ne faisait pas vraiment de lui mon personnage préférée. Mais dans ce tome, il m’a plus que séduite. Je ne dirais pas qu’il est au même niveau que Bruce que j’adore, mais il en est pas loin. Dans ce roman, on apprend à le connaître, à savoir vraiment qui il est. Il est loin d’être un personnage quelconque, ordinaire. J’ai beaucoup apprécié d’en savoir davantage sur ses origines, sur son passé. Il possède quand même une part de mystère en lui, notamment en ce qui concerne ses véritables attentions envers Rebecca. J’espère vraiment que dans le prochain tome, il sera également bien présent.

****Par contre, ce tome m’a réconfortais dans le fait que Raphael n’était pas du tout mon personnage préféré. C’est le personnage que j’apprécie le moins dans la saga. Je n’arrive pas à le comprendre et je n’aime pas comment il fonctionne, comment il réagit. C’est pour cela que j’ai été déçue d’une certaine décision qu’a pris l’héroïne, j’espère qu’elle va regretter ce choix. Au niveau de l’enquête que mène Rebecca, j’ai été dedans du début à la fin. Je voulais vraiment connaître le fin mot de l’histoire et connaître le pourquoi du comment. L’auteure n’écrit pas non plus des enquêtes compliquées où on se casse la tête pour comprendre et où on essaye de mettre les pièces dans l’ordre, mais elles sont quand même très agréable à lire et tiennent le lecteur en haleine.

****J’ai adoré ce quatrième tome qui se lit tout seul. Il met des personnages secondaires qu’on avait encore très peu vu comme Aligarth ou encore le chef des chamans mais aussi Baetan. Mais je pense qu’on va sûrement revoir ce dernier dans un des prochains tomes étant donné ce qu’il a proposé à Rebecca. En tout cas, j’espère en savoir davantage sur ce qu’il souhaite montrer à l’héroïne dans le prochain tome. Comment parler de ce livre sans parler de l’horrible fin que nous a écrit l’auteure ? Ce final est juste atroce pour les lecteurs impatient comme moi.

Réminiscence de Éloïse Clunet – Tome 01

Tome 01 : Pré-sentiment

Cassandre possède des dons lui permettant d’entrevoir l’avenir, qui ont fait d’elle une jeune fille à part. L’arrivée de Lucas, un jeune homme d’abord vu en rêve avec un inconnu devant une colonnade céleste, va bouleverser sa vie. Il entreprend de la séduire et l’aide à développer ses dons, malgré des drames qui s’enchaînent autour d’elle. Elle découvre qu’elle fait partie d’un groupe d’individus doués de pouvoirs psychiques où elle n’a malheureusement pas que des amis. Il y aura Aaron, le protecteur, et une très puissante et énigmatique rivale.

Mon Avis : Ce premier tome de la trilogie est un roman assez spéciale pour moi car l’auteure est une amie que je connais depuis quelques années maintenant. J’ai lu le premier jet de ce ce roman il y a quelques années maintenant et j’étais curieuse de lire le roman final parce que je savais qu’elle avait changé quelques petites choses. En terminant le livre, je peux déjà vous dire que j’étais agréable surprise. La toute première version que j’ai lu, le style d’écriture n’était pas au même niveau que celui du livre qui est sortie. J’étais donc assez fière d’elle et du long travail qu’elle a fourni.

****Ce premier tome met en scène Cassandre, une jeune étudiante comme vous et moi qui a l’air aussi banale que n’importe qui. Mais comme on le dis souvent, on ne doit pas se fier aux apparences. L’héroïne a un don qui est en rapport avec les pré-sentiments qu’elle peut ressentir. Pré-sentiment qu’on ressent tous à un moment donné dans notre vie mais dans son cas, ses pré-sentiments sont fondés et se réalisent. L’auteure a créé tout un pouvoir basé sur ces pré-sentiments car ces derniers ne sont pas les seuls dons de Cassandre. Ce qui est intéressant dans ce roman c’est que l’auteure écrit un livre surnaturelle mais qui est quand même bien ancré dans le monde réel. Toutes les situations, les sentiments que ressentent les différents personnages sont des sensations, des moments que l’on connaît plus ou moins bien.

****Au début du roman, Cassandre est une personne réservée, solitaire mais par choix (ce qu’on peut comprendre vis à vis de ses dons), elle ne connaît pas grand chose à l’amour tout simplement parce qu’elle n’est jamais tombée amoureuse. On ne peut que se sentir proche d’elle, en tout cas ce fut mon cas mais à certains moment vers la fin du roman, je n’ai pas compris certaines de ses actes. L’auteure s’est expliquée là-dessus mais cela ne m’a pas fais changé d’avis. Sans vous en dire trop, je pense notamment à une scène dans une chambre d’hôtel suite à un voyage, l’héroïne qui est en couple à ce moment-là fait exprès de tenter, séduire un autre homme. Dans cette scène, je n’ai absolument pas reconnu la Cassandre du livre. Mais bon, heureusement je n’ai eu cette sensation que très rarement durant ma lecture.

****Dès le premier chapitre, je suis entrée dans l’histoire car l’écriture reste fluide et prenante. On commence à se poser des questions sur les véritables dons de Cassandre et sur tout l’univers qu’a créé l’auteure lorsque le personnage de Lucas  fais son apparition. J’ai eu un peu de mal avec ce personnage car je n’arrivais pas très bien à le comprendre, à le cerner. À la base, j’aime bien les personnages mystérieux mais chez lui, c’est devenu vite agaçant. Il laisse Cassandre dans le flou total donc nous aussi. Par contre, j’ai flashé sur le personnage d’Aaron. Grâce à lui, on commence à découvrir un peu plus les dons de Cassandre mais également de l’univers que l’auteure a créé. Aaron est le genre d’homme qui fait facilement craquer les lectrices. Je ne dirais pas que c’est un bad boy mais il n’en ai pas loin dans certaines circonstances et surtout en amour, il donne tout. Suite à l’arrivée de ce personnage, de nombreuses questions font leur arrivée et s’ajoutent aux questions que l’on s’était posé dès le début du roman. On commence à comprendre certaines choses par rapports aux relations entre les trois personnages mais il reste encore de nombreux points à éclaircir.

****Ce premier tome est un bon roman et je voudrais ajouter que même si l’auteure est une amie, je suis restée objective durant toute ma chronique. Les personnages du livres ont tous un rôle a joué  et personnellement, j’aime beaucoup le meilleur ami de Lucas. J’espère qu’on le reverra dans les deux prochains tomes. L’action n’a pas une grande place dans le livre car ce premier tome est davantage centrée sur la découverte de soi ainsi que sur l’apprentissage et le contrôle des dons que possède Cassandre. La dernière scène n’est pas une grande scène d’action mais elle reste quand même en soi une scène de ce type. Malgré que je connaissais déjà la fin, j’avais un léger espoir qu’elle la change mais j’ai eu la surprise de voir qu’elle avait garder la fin intacte. C’est une fin comme j’aime car elle est pleine de surprise et rend très impatient de lire la suite.

Secret de Lune d’Angélique Ferreira – Tome 01

Tome 01 : Croissant de lune

Lorsque les routes de Nicolas Valentin Pontault et d’Iris Sélène Black se croisent, ce n’est pas l’amour qui les unit. Au contraire !
Le premier n’est qu’un jeune homme ordinaire : photographe, modèle et professeur de théâtre à Lyon, son univers bascule le jour où il perd son travail. Déterminé à ne pas se laisser abattre, il décide de saisir cette occasion pour reprendre ses études.
La seconde est une jeune bibliothécaire qui tente tant bien que mal d’échapper au clan de sorcières dont elle est l’une des héritières. Traitée comme une pestiférée par les siens, Iris est fermement décidée à ne pas les laisser contrôler sa vie.
Malgré ces différences, lorsque Nicolas est transformé en loup, c’est auprès de la jeune femme qu’il trouve réconfort et protection. Au même moment, une étrange série de meurtres s’abat sur la ville, et tout porte à croire que l’assassin en a désormais après eux…

Mon Avis : Dès que l’auteure m’a parlé de son prochain livre et qu’elle m’en a fait vite fait le pitch, j’ai tout de suite eu envie de lire sa prochaine saga. Cette envie a augmenté lorsque j’ai lu la quatrième de couverture. Cette envie est compréhensible lorsque l’on sait que je suis une grande amatrice des romans qui mettent en avant les loup-garous et tous leurs dérivés. Je suis en relation avec l’auteure depuis que j’ai lu son premier roman publié (ma chronique ici) et cette nouvelle saga a été une grande surprise pour moi. Je savais que j’allais apprécier ma lecture vu que l’auteure m’en avait parlé mais je ne pensais accrochée autant. Son style d’écriture est beaucoup plus mûre, intéressant et ses personnages sont davantage travaillés et ont plus de profondeur.

****L’auteure alterne les points de vue des deux personnages principaux qui sont Iris et Nicolas. Méthode intéressante car elle nous permet de ne pas rester sur une seule personne et donc de ne connaître qu’une seule pensée. Ce qui rend vraiment intéressant le livre c’est que ces deux personnages principaux n’ont absolument rien en commun et ils sont complètement à l’opposé l’un de l’autre. Et pourtant l’auteure réussi à nous les faire aimer autant l’un que l’autre. Dès le début du livre, je me suis demandée comment elle allait se débrouiller à les rapprocher alors qu’ils n’ont vraiment rien en commun et qu’ils ne peuvent pas se voir en peinture. Et bien tout commence avec le problème que rencontre le personnage de Nicolas. Ce dernier se fait transformer en loup et c’est à partir de ce moment-là que tout démarre et qu’on entre vraiment dans l’univers qu’a créé l’auteure.

****Je ne vais pas dire comment ni par qui il se fait transformer sinon il n’y plus de surprise. Dès le début avec ce personnage de Nicolas, c’est soit on l’adore soit on le déteste. J’ai ressenti un peu de peine pour lui surtout par rapport à sa situation vis à vis de son père. Mais il ne laisse rien paraître, il s’est construite une carapace ce qui le fait paraître pour quelqu’un de vantard, d’arrogant. Et malgré les problème qu’il rencontre à la suite de sa transformation, il montre toujours autant son arrogance et c’est ce que j’ai apprécié. Je n’aurai pas aimé qu’il change de personnalité aussi rapidement. Cependant, on voit son évolution au fil des pages, au fur et à mesure qu’il se rapproche d’Iris.

****À première vue, on est loin de se douter qu’Iris est issue d’une très plus puissante lignée de sorcière. Néanmoins, Iris n’en ai pas une pour autant car elle est née sans pouvoir magique ce qui fait qu’elle n’est pas proche de ses soeurs et de sa mère qu’elle essaye de voir le moins possible. Et on ne peut que la comprendre lorsque l’on lit les scènes où elles sont réunies. Je ne sais pas comment on ne peut pas aimer ce personnage. Elle est courageuse, elle est un brin mystérieuse, je suis sûre qu’elle peut nous étonner dans les prochains tomes.

****Je ne peux pas trop en dire sur l’histoire en elle-même car même si j’en dis peu, cela peut révéler certains points qui vous gâcherait votre lecture. L’auteure a su créer toute un univers surnaturelle qui possède ses propres codes et règles. J’avais envie d’en savoir toujours davantage sur cet univers surnaturelle. J’ai beaucoup aimé la façon dont elle s’est approprié la légende de la transformation en loup. De plus, l’intrigue en elle-même paraît simple quand on commence le livre mais une fois la fin arrivée, on réalise qu’elle a imaginé tout un scénario bien ficelée et inattendue.

****Ce premier tome est une véritable surprise, je ne pensais pas autant prendre de plaisir à lire ce livre. Les personnages, pas seulement principaux, sont bien construits et apporte quelques chose d’essentiel à l’histoire. La fin m’a vraiment donnée envie de lire la suite car je ne l’ai pas du tout vu venir. L’auteure a imaginé un monde surnaturelle inédit qui mélange des anciennes croyances à des nouvelles. Sincèrement, je ne m’attendais pas du tout à être autant emballée. Je ne peux que le recommander aux fans du genre.