Accords Imparfaits de Rose Darcy

Quand Derrick rencontre Laura, cela fait des étincelles. Toutes sortes d’étincelles, de toutes les couleurs. Les deux jeunes gens savent qu’ils sont faits l’un pour l’autre, mais cela ne signifie pas pour autant qu’ils pourront s’entendre car pour eux, se disputer devient tout un art. Ni l’un ni l’autre ne savent s’ils auront un avenir ensemble ni même s’ils devraient s’y essayer.
Pourtant, ils vont s’efforcer d’abattre un à un les obstacles qu’ils se sont eux-mêmes employés à dresser pour découvrir ce qu’aimer veut dire…

Mon Avis : Quand Aurélie des éditions Artalys m’a proposé de lire ce roman j’étais très intriguée et attirée par ce romain. Tout d’abord parce que la quatrième de couverture m’a donné envie et puis car j’adore les romances. Il faut aussi que je précise que la couverture qui peut paraître simple mais que je trouve aussi un brin sensuel donne envie d’ouvrir le livre et de commencer la lecture. Pour moi qui est lu beaucoup de romance, j’attendais de ce roman qui se différencie des autres et qui comporte une histoire que je n’avais pas déjà lu plusieurs fois. Et je dois dire que c’est plutôt réussi.

****Dès le début, on sent que les deux personnages principaux sont en contraste et aspirent à des choses différents. On le constate dès le petit portrait d’eux qui est situé juste avant le premier chapitre. En lisant ces portrait, on se demande comment les deux protagonistes vont pouvoir s’entendre et surtout s’aimer. À partir de là, j’étais encore plus envieuse de lire le roman. L’histoire commence avec l’arrivée de Derrick dans la collocation qui comprend sept autres personnes. Rassurez-vous, on ne se perd pas du tout avec tout ces personnages. Très vite, il fait la connaissance de la plus jeune du groupe, Laura. Dès leur première discussion, le ton est donné et les critiques, reproches qu’ils ont l’un envers l’autre s’enchaînent ce qui est juste hilarant à lire. J’ai adoré les références qu’avaient les protagonistes en matière de série télévisée.

****En lisant les premiers chapitres, on observe vraiment que les deux sont opposés. Derrick est indépendant et cherche la solitude ce qui le rend encore plus attirant et mystérieux car on ne sait pas pourquoi il se comporte comme cela et on ne sait pas grand chose sur sa famille ou encore son passé. Quant à Laura, elle est pétillante, elle a la joie de vivre et elle possède une certaine délicatesse. Elle m’a plu tout de suite avec sa répartie car elle n’a pas sa langue dans sa poche. Au fil du roman, on apprend à davantage la connaître. Elle est moins secrète que Derrick.

****Le roman est écrit de telle façon à ce que la romance se met en place très subtilement. Les personnages passent par différentes étapes avant d’être un couple, et dans chacune des phases par laquelle ils passent, ils ont toujours autant de réparties qu’ils se lancent comme dans un match de tennis de table ce que j’ai adoré. Un moment je me suis même demander s’ils allaient enfin réaliser ce qu’ils ressentent l’un envers l’autre. C’est écrit de façon réaliste ce qui le rend agréable à lire. Avec ce roman, on ne sait pas trop ce qui va arriver. Contrairement à d’autres romances où on peut deviner le comportement des personnages, ici je n’arrivais pas à prévoir comment ils allaient réagir. Tout ça parce que les protagonistes sont bien écrits et approfondis. Ils n’existent pas seulement en surface.

****Les post-it qui se trouvent avant chaque nouveaux chapitres est une bonne idée car ils donnent un avant-goût de ce qu’on va lire dans le chapitre. Puis cela permet aux roman de se démarquer, d’être original. Ce n’est pas grand chose mais cela reste à l’esprit quand même. Je n’ai pas grand chose de négatif à dire sur ce roman mise à part un point par rapport aux temps (je parle du temps au niveau des années écoulées). En effet, à un moment on comprend qu’on saute des années au fur et à mesure qu’on continu la lecture mais on ne le saisit pas de suite (dans quelques passages, on comprend aussi que plusieurs mois se sont écoulés). On sait même combien d’années se sont écoulée car on l’a lu au tout début du livre mais l’auteure aurait dû l’indiquer au début du chapitre en question histoire de comprendre de suite.

****Ce roman met en scène deux personnages attirants et attachants et une romance qui est agréable à lire. En le terminant, j’espérais qu’il y aurait d’autre tomes car j’aimerais beaucoup revoir ces protagonistes et d’après les dire de l’auteure, il y aura sûrement un tome avec le petit frère à Derrick. J’ai hâte de lire ce tome alors. Je tiens à remercier Aurélie des éditions Artalys de m’avoir envoyé le livre pour que je puisse partager mon avis.

Publicités

Dublin Street de Samantha Young

Quand Jocelyn Butler pénètre dans le magnifique appartement de Dublin Street, elle croit vivre un rêve. Un cadre somptueux, une quartier agréable d’Édimbourg, et une future colocataire des plus adorables. Ellie Carmichael est certes un peu trop enjouée et curieuse pour le caractère secret de Jocelyn, pour qui se lier d’amitié avec autrui a toujours été une épreuve, mais elle lui est aussitôt sympathique. Son frère, en revanche… Beau comme un dieu, mais aussi arrogant que déstabilisant, Braden Carmichael fait voler en éclat son fragile équilibre. Car en plaquant tout pour venir s’installer en Écosse, la jeune femme espérait laisser derrière elle son passé tragique. Or la passion qui la lie bientôt au ténébreux Braden fait ressurgir ses peurs les plus profondes, et les exorcise…

Mon Avis : J’avais lu quelques bonnes critiques sur ce livre donc je me suis laissée tentée. Jusqu’à maintenant j’ai été déçue par les livres de ce genre littéraire mais bon comme je suis une grande amoureuse des histoires d’amour, il ne m’a pas fallu longtemps pour me décider à le lire. J’ai commencé ma lecture avec quand même une petite appréhension étant donné que je n’ai pas encore été convaincu par un livre de ce genre littéraire.

****Ce livre met en scène Jocelyn une jeune femme qui est à la recherche d’un nouveau logement. Lors de cette recherche, elle découvre un belle appartement dans lequel une jeune femme cherche une colocataire. C’est comme ça que tout commence pour l’héroïne. Le prologue nous fait partager une scène de la jeunesse de Jocelyn qui va la faire changer de tout au tout. En effet quand elle était adolescente, ses parents, sa petite soeur et sa meilleure amie ont trouvé la mort. C’est pour cela que Jocelyn a un fort caractère, têtue voire bornée et surtout qu’elle se protège de peur de perdre quelqu’un d’autre de son entourage. Ainsi derrière son côté dur à cuire, forte tête que l’on aperçoit en premier chez elle, au fil de la lecture on découvre en elle une petite fille effrayée par ce que la vie peut lui réservée. Il y a un point qui m’a un peu fait tiquer c’est que la jeune femme a vingt-deux ans mais qu’elle parle comme quelqu’un qui a déjà tout vu, tout vécu. C’est juste un petit point qui m’a un peu dérangé mais cela peut se comprendre aussi avec la grande carapace qu’elle s’est construite au fil du temps.

****La stabilité qu’elle a construite autour d’elle va peu à peu se fissurer après la rencontre de Braden, qui n’est d’autre que le demi-frère de la colocataire de Jocelyn. J’ai eu un peu de mal à le cerner au début car je le trouvais assez lunatique mais au fil de ma lecture, j’ai compris ses véritables attentions et surtout on apprend à le connaître à travers sa famille ou encore à travers ses actes. Il m’a plu de plus en plus, il sait ce qu’il veut et ne s’écarte pas de la route qui l’emmènera à son objectif. Dès leur première rencontre, une grande attirance mutuelle s’installe et elle s’amplifie de plus en plus au fil de leurs rencontres. Suite à cette constatation, les deux protagonistes décide de ne sortir ensemble que pour le sexe mais très vite, on peut ressentir leurs sentiments se développer.

****J’ai aimé leur relation car les personnages sont vrais et que c’est loin d’être gagné pour eux. Jocelyn, traumatisée par son passé, a une peur constante et on peut le constater suite à plusieurs événements qu’elle rencontre dans le récit. J’ai apprécié que le récit soit de temps en temps coupé par des séquences courtes de Jocelyn chez son psy. Cela permet de comprendre son blocage, de la connaître mieux et de l’apprécier d’autant plus.

****Ce premier tome est une réussite car les personnages principaux ainsi que les secondaires ont un rôle bien précis et ils ne sont pas caricaturaux. Au fur et à mesure de notre lecture, on en apprend un peu plus sur Braden mais surtout sur ce qui s’est passé pour Jocelyn après la mort de ses parents. Il n’y a pas de longueur ni d’éléments répétitifs ce qui est appréciable, le récit est fluide et sensuel sans en faire trop. Une bonne découverte qui me réconcilie avec ce genre littéraire.

Vidéo officielle américaine :