Delirium de Lauren Oliver – Tome 01

Tome 01 :

https://i1.wp.com/www.images-chapitre.com/ima1/original/415/37131415_7965028.jpg

Plus que quatre-vingt quinze jours, et je serais enfin protégée de l’amor deliria nervosa.
Après le Protocole, je serai heureuse et en sécurité. Pour toujours.
C’est ce que tout le monde dit.
Et je l’ai toujours cru.
Jusqu’à aujourd’hui.
Car aujourd’hui, tout a changé.
Si l’amour conduit à la folie, alors je veux perdre la raison.
Si l’amour est une maladie, alors je veux être contaminée.
Si l’amour est la vérité, alors je préfère une seule seconde de cette vie qu’une éternité de mensonges.

Mon Avis : Suite à d’excellentes critiques que j’ai pu lire sur divers sites où il était considéré comme étant un coup de coeur ou un livre à lire absolument, je me suis décidée à le lire surtout que l’unique phrase qui se trouve en quatrième de couverture est vraiment accrocheur.

****Au début, j’ai eu du mal à m’imprégner de cet univers et à entrer dans l’histoire. Au premier abord, on identifie cet univers comme étant un monde contemporain, rien de plus classique. Cette première impression s’efface vite pour laisser place à un univers où les protagonistes sont dénués de toutes émotions surtout d’amour. Vous l’auriez compris, ici l’amour est interdit, banni de toutes pensées. Une fois un certain âge requis, ils subissent le Protocole c’est à dire une opération où l’amour est enlevé de leur être car l’amour est considérée comme étant une grave maladie.

****Comme la grande majorité des individus, Lena n’attends qu’une chose : son Protocole car elle a vu, à travers sa mère, ce que cette maladie peut entraîner. Mais elle n’avait pas prévu de rencontrer Alex, dans une situation bien particulière soit dit en passant, et de cela résultera une remise en question progressive de sa part en ce qui concerne ce qu’elle croit être et ce qu’il est vraiment du monde dans lequel elle vit. En tant que lecteur, on apprend la vérité en même temps que Lena et pour ma part, je fus aussi abasourdie qu’elle.

****Dans certaine scènes et surtout la scène où il lui fait «visiter» les Cryptes, j’ai eu du mal car je les ai trouvé moralement dur à les lire tellement l’auteure a su capter mon intention. Tout au long de ma lecture et surtout vers le milieu du livre, j’ai ressenti un léger malaise parce que comme l’amour est interdit, les personnages sont privés de l’amour de
leur proche et l’auteure a très bien su mettre l’accent sur ce point.

****Tout le long du livre, on assiste à l’évolution de Lena qui apprend de façon progressive que le monde dans lequel elle vit n’est pas celui qu’elle croît être depuis toujours. Si je dois souligner une chose qui m’a marqué et séduite, je désignerai la fin de ce premier tome car c’est un final qui donne envie de pleurer, de crier contre l’auteur, de se dire que ce n’est pas possible que cela se termine comme cela, bref c’est une fin comme je les aime. Pour ceux qui ne l’ont pas encore lu, je ne peux que vous le recommander. Puis pour une fois, malgré que se soit un livre jeunesse, je le recommande également à toutes les autres tranches d’âges, qui je pense, seront aussi émue que moi en le lisant.

Vidéo officielle américaine :

Publicités

12 réflexions au sujet de « Delirium de Lauren Oliver – Tome 01 »

  1. Moi aussi j’ai été marquée par la fin!! J’ai adoré ce livre et pourtant, je suis frustrée!!! Cette fin est horrible et je veux connaître la suite tout de suite!!! LOL 2012, c’est trop long! C’est pas possible : ce livre m’a laissée dans le même état que j’étais lorsque j’ai fini le tome 4 des chroniques de Mac Kayla Lane!!

  2. Un livre totalement bouleversant. J’ai eu du mal a écrire ma chronique sur ce roman… Et puis pour la fin, sortez les mouchoirs.
    J’ai aimer le style de l’auteur, les sensations, le monde … Bref, Coup de coeur !

  3. Je passe souvent devant, dans les magasins, mais je ne le prend jamais… et pourtant, j’ai vu tellement de bonnes critiques ! Va quand même falloir que je me lance XD

  4. tous ces commentaires me donne très envie de le lire et en même temps de ne surtout pas m’en approcher a cause de la fin que vous annoncer. J’aime que les histoires se finissent bien ou alors
    s’il y a plusieurs tomes qu’on trouve un dénouement heureux a la fin de la série mais si le 2eme tome n’est pas encore sortie, je suis sure de rester sur ma fin.

  5. Je le savais! Je n’aurai pas du m’approcher de ce livre, faut croire que je suis maso. J’ai évidemment versé des larmes à la fin et comme je m’y attendais j’ai eu la boule au ventre de plus en plus à mesure que j’avançais dans l’histoire. Je m’attendais au pire et j’avais imaginé 2 scénarios possibles (les pires) pour la fin, le 1er a faillit arriver et le second…s’est produit. C’est
    la 2eme série après Hunger games mauvaise pour mon moral… merci lupanita!

    Le seul reproche que j’ai pour ce livre, c’est qu’il y a trop de descriptions à mon gout (enfin j’ai jamais trop aimé ca).
    Je n’irai pas jusqu’à dire que ce livre m’a bouleversé, est ce encore possible d’ailleurs après avoir lu Hunger Games? enfin çà reste une lecture agréable à lire.

    • De rien mdr.
      Il y a un livre qui est Jeudi que je vais très prochainement lire (dès que je le recoit car c’est mon cadeau d’anniversaire de la part de mon frère lol) car d’après les critiques il est à
      la hauteur des Hunger games. C’est Divergent, tome 01 de Veronika Roth. Rien que la quatrième de couverture donne le ton.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s